fbpx
Culture mode et vêtement

40 ans et les cheveux blancs !

Pourquoi cet article ?

Une fois n’est pas coutume, je voulais aujourd’hui écrire un article plus personnel sur mon passage des cheveux bruns foncés aux cheveux blancs (ou gris). Je vois, en effet que cela questionne beaucoup de femmes, qui osent ou non, m’interroger sur ce changement de cap !

Et quand on parle de couleurs de cheveux, vous savez bien que cela va de paire avec nos choix vestimentaires, d’où cet article dans un blog qui parle d’habitude plutôt de mode.

Bien dans sa couleur
Bien dans sa couleur

Les premiers cheveux blancs…

J’ai eu mes premiers cheveux blancs avant l’âge de 30 ans. Cela s’est accentué aux alentours de mes 33 ans. Je suis rapidement passée des couleurs chimiques en salon de coiffure à des couleurs végétales. Le résultat de ces couleurs (que j’appliquais moi-même – enfin avec l’aide de mon mari) me satisfaisait complètement mais le temps que j’y passais devenait une contrainte : les temps de pose des couleurs végétales sont longs et pour couvrir les cheveux blancs, deux applications différentes sont nécessaires, bref je vous fais grâce des détails. Je supportais également de moins en moins l’effet racine très contrasté entre le brun foncé et le blanc.

Une décision pas facile à prendre

Je pensais de plus en plus souvent à arrêter les couleurs mais j’imaginais cela vers mes 50 ans ou plus…Travailler dans un commerce me questionnait aussi. Quand on est en contact avec la clientèle, il faut « bien présenter » et pour certaines personnes les cheveux gris peuvent être synonyme de négligence, de laisser-aller.

Et puis allez savoir pourquoi, à 39 ans je me suis dit : allez j’essaie, on verra bien. J’en ai quand même discuté avec mon mari, qui était d’accord (ouf !). C’est d’ailleurs aussi une question qui revient souvent : « qu’est-ce qu’il en dit votre mari ? ». J’ai annoncé cette décision à ma famille comme une décision ferme (inutile d’essayer de me faire changer d’avis !). Il faut dire que depuis quelques mois je regardais des femmes (souvent des clientes) qui avaient déjà franchi le cap, et souvent je trouvais ça très beau et élégant.

En arrêtant les colorations à 39 ans, je savais qu’il me faudrait au moins une année de transition (même en raccourcissant les longueurs), et ainsi à 40 ans, j’aurai les cheveux blancs, ce qui a été le cas. Je suis partie du principe que plus j’attendrais, plus je vieillirais, plus le passage aux cheveux blancs risquait de me « plomber ». Pendant cette année transitoire, j’en ai profité pour changer de coupe de cheveux et passer à une coupe asymétrique plus dynamique. Quitte à changer, autant le faire vraiment. Pendant cette période, quand je voyais les gens regarder me cheveux bizarrement, je préférais leur expliquer tout de suite que c’était parce j’avais décidé d’arrêter les colorations…

La transition en noir et blanc
La transition en noir et blanc

 

Les réactions

Les réactions ont vraiment été différentes selon les personnes : il y a celles qui ne comprennent pas qu’on puisse renoncer aux couleurs (pour elles c’est totalement inenvisageable), celles qui trouvent au contraire que c’est moderne, celles (souvent plus âgées) qui m’ont encouragé à tenir bon ! Bref, des réactions contrastées auxquelles je m’étais préparée.

Beaucoup m’ont dit avoir aussi envie mais ne pas avoir le courage ou la patience (c’est vrai que la période de transition est assez délicate et pas très esthétique). Bref, finalement le passage aux cheveux blancs a été, et est encore, l’objet de nombreuses discussions et d’agréables échanges avec les clientes et mon entourage.

Je m’étais réservée le droit de changer d’avis, mais pour l’heure cette couleur me convient bien. Certes, il faut être honnête, cela ne me rajeunit pas mais j’apprécie vraiment qu’on me voit telle que je suis. Mes enfants, qui au début étaient contrariés, me disent que finalement c’est mieux comme ça !

Que porter avec des cheveux blancs ?

J’aimais déjà beaucoup les couleurs et les imprimés avant, mais là, cela me semble encore plus important d’égayer mon look avec des tenues qui vont donner du pep’s à mon allure. Je privilégie les vêtements avec des couleurs chaudes et vitaminées ! Et ça vous savez que chez chic-ethnique, il y a l’embarras du choix. Le rouge et l’orange se marient par exemple très bien avec les cheveux gris / blancs. Le violet, qui va être très présents dans les prochaines collections, est aussi une bonne option. On peut aussi se permettre le vert et le bleu, d’autant plus quand ils ont des tons électriques. De manière générale les couleurs franches sont à privilégier. Les couleurs plus pastelles, plus fades, sont elles, en revanche, moins valorisantes et ternissent le teint je trouve. Et si on parle du noir, il aura toujours un côté chic, et peut-être plus encore avec des cheveux blancs.

Des couleurs pour se mettre en valeur
Des couleurs pour se mettre en valeur

Les boucles d’oreilles ou les colliers de couleurs sont aussi très importants pour rehausser le gris / blanc. Et là je pense par exemple aux perles de couleurs d’Elmalao, aux motifs pétillants de la Belle Camille ou aux capsules interchangeables Yaya Factory disponibles dans de nombreuses variétés. J’ai personnellement maintenant tendance à préférer les supports avec des finitions argent ou inox.

Le maquillage peut aussi apporter une touche de couleur intéressante. Je mets maintenant du fard à paupières pour illuminer un peu mon visage. Et pourquoi pas un peu de crème teintée, surtout l’hiver, période pendant laquelle, j’avoue, le teint pâle et les cheveux blancs ne font pas toujours bon ménage.

Pour conclure, il en va de votre couleur de cheveux comme du reste, faites comme vous le sentez, assumez vos choix, les autres s’adapteront !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *